Notre glossaire

Le glossaire de Paris Good Fashion est né à la suite de la consultation citoyenne sur la mode responsable réalisée en 2020 à l’initiative de notre association avec un collectif d’acteurs engagés*. 

Pour répondre aux attentes exprimées par plus de 107 000 participants, la nécessité de l’emploi d’un langage commun est ressortie de façon criante. Besoin d’informations des consommateurs, importance d’utiliser les mêmes périmètres pour pouvoir se comparer et ainsi mieux progresser, les membres de Paris Good Fashion ont souhaité élaborer ce glossaire pour permettre d’échanger et de communiquer sur les mêmes bases. 

Ce glossaire de 355 définitions est le fruit du travail collaboratif avec nos membres ** :

  1. Nous avons en premier lieu défini les catégories et les termes principaux à intégrer. A savoir : les termes génériques de la mode et du développement durable, les labels et les certifications, les acteurs et les initiatives et les matériaux. Une autre catégorie a été établie, celle des “Concepts de base”. Elle intègre les termes génériques les plus importants de notre secteur d’activité. Ils sont aussi parfois les plus complexes, car leur périmètre est soit très vaste, soit flou.
  2. Nous avons ensuite réalisé une recherche bibliographique, ce qui nous à permis de réaliser un état de l’art des définitions existantes en s’appuyant, lorsqu’elles existaient, sur les définitions officielles et internationales. 
  3. Lorsqu’elles n’existaient pas, les termes ont fait l’objet d’une consultation et d’une réflexion approfondie par Sylvie Benard, Clémence Grisel et Isabelle Lefort afin d’être enrichis et le plus précis possible. Vous retrouverez pour chaque terme la ou les sources bibliographiques qui ont permis d'établir sa définition.
  4. Suite à ce travail qui s’est déroulé de mars 2021 à février 2022, les définitions ont été soumises aux membres pour correction et validation. 
  5. La traduction des termes en anglais est en cours de réalisation.

Si vous souhaitez en savoir plus, faire des suggestions, n’hésitez pas à nous contacter à contact@parisgoodfashion.com

* Groupe Eram, Groupe Etam, Galeries Lafayette, Petit Bateau, Vestiaire Collective, WSN

** Ils ont participé au GT : Chantal Cabantous (Balmain), Éric Dupont et Guy Morgan (Chanel), Christophe Bocquet et Aude Vergne (Chloé),  Sylvain Cariou et Hugo Sereys (Crystalchain), Clémence Hulet et Alice Timmerman (Deloitte), Géraldine Vallejo, Yoann Regent et Annabelle Villot Malka (Kering), Frédéric Lecoq (Lacoste), Hélène Valade et Alexandre Capelli (LVMH), Thomas Bucaille et Pauline Mattioli (Petit Bateau) ainsi que Léonore Garnier (FHCM), Adeline Dargent (Syndicat de Paris de la Mode Féminine) et Andrée-Anne Lemieux (IFM)

Démarche visant à réduire à la source la production de déchets, en intervenant à trois niveaux : produire sobrement (via l’éco-conception notamment), optimiser et allonger l’usage (via l’économie du partage, le réemploi par exemple) et en dernier lieu préserver la matière (grâce au compostage ou au recyclage). Cette démarche s’appuie sur la hiérarchisation des modes de traitement prévue par le Code de l’environnement, à savoir: la préparation en vue de la réutilisation, le recyclage, toute autre valorisation, notamment la valorisation énergétique et en dernier lieu l’élimination.

En savoir +

En France, l'association Zero Waste milite pour la réduction des déchets et une meilleure gestion des ressources. Son objectif est de généraliser la démarche zéro déchet, zéro gaspillage en la diffusant et en favorisant sa mise en place à toutes les échelles (citoyen·nes, élu·es, professionnel·les, entreprises…). À l'échelle européenne, c'est l'association Zero Waste Europe qui regroupe et anime le réseau des acteurs du « zéro déchet ».

Sources : 
Zéro Waste France
Zéro Waste France - Déchets les gros mots
Le programme ZDHC (Zero Discharge of Hazardous Chemicals) est une initiative multipartite (marques, industriels, instituts de recherche…) visant à éliminer les substances dangereuses des chaînes d'approvisionnement de la mode et à trouver des alternatives durables aux produits chimiques conventionnels.

The Manufactuing Restricted Substance List (MRSL) - Liste des substances soumises à restriction en fabrication - publiée par le ZDHC a été largement adoptée par l’industrie. Conçue dans le cadre du programme ZHCM Roadmap to Zero, la MRSL est une liste de substances chimiques interdites d’utilisation intentionnelle dans les installations de traitement de matières textiles et cuir.

Source : Roadmap to Zero