Notre glossaire

Le glossaire de Paris Good Fashion est né à la suite de la consultation citoyenne sur la mode responsable réalisée en 2020 à l’initiative de notre association avec un collectif d’acteurs engagés*. 

Pour répondre aux attentes exprimées par plus de 107 000 participants, la nécessité de l’emploi d’un langage commun est ressortie de façon criante. Besoin d’informations des consommateurs, importance d’utiliser les mêmes périmètres pour pouvoir se comparer et ainsi mieux progresser, les membres de Paris Good Fashion ont souhaité élaborer ce glossaire pour permettre d’échanger et de communiquer sur les mêmes bases. 

Ce glossaire de 355 définitions est le fruit du travail collaboratif avec nos membres ** :

  1. Nous avons en premier lieu défini les catégories et les termes principaux à intégrer. A savoir : les termes génériques de la mode et du développement durable, les labels et les certifications, les acteurs et les initiatives et les matériaux. Une autre catégorie a été établie, celle des “Concepts de base”. Elle intègre les termes génériques les plus importants de notre secteur d’activité. Ils sont aussi parfois les plus complexes, car leur périmètre est soit très vaste, soit flou.
  2. Nous avons ensuite réalisé une recherche bibliographique, ce qui nous à permis de réaliser un état de l’art des définitions existantes en s’appuyant, lorsqu’elles existaient, sur les définitions officielles et internationales. 
  3. Lorsqu’elles n’existaient pas, les termes ont fait l’objet d’une consultation et d’une réflexion approfondie par Sylvie Benard, Clémence Grisel et Isabelle Lefort afin d’être enrichis et le plus précis possible. Vous retrouverez pour chaque terme la ou les sources bibliographiques qui ont permis d'établir sa définition.
  4. Suite à ce travail qui s’est déroulé de mars 2021 à février 2022, les définitions ont été soumises aux membres pour correction et validation. 
  5. La traduction des termes en anglais est en cours de réalisation.

Si vous souhaitez en savoir plus, faire des suggestions, n’hésitez pas à nous contacter à contact@parisgoodfashion.com

* Groupe Eram, Groupe Etam, Galeries Lafayette, Petit Bateau, Vestiaire Collective, WSN

** Ils ont participé au GT : Chantal Cabantous (Balmain), Éric Dupont et Guy Morgan (Chanel), Christophe Bocquet et Aude Vergne (Chloé),  Sylvain Cariou et Hugo Sereys (Crystalchain), Clémence Hulet et Alice Timmerman (Deloitte), Géraldine Vallejo, Yoann Regent et Annabelle Villot Malka (Kering), Frédéric Lecoq (Lacoste), Hélène Valade et Alexandre Capelli (LVMH), Thomas Bucaille et Pauline Mattioli (Petit Bateau) ainsi que Léonore Garnier (FHCM), Adeline Dargent (Syndicat de Paris de la Mode Féminine) et Andrée-Anne Lemieux (IFM)

Action de transformation de la peau en cuir soit par le sel de chrome soit par les tanins végétaux afin de le rendre imputrescible.

Source : Conseil National du Cuir
La taxonomie européenne désigne la classification des activités économiques ayant un impact favorable sur l'environnement. Son objectif est d'orienter les investissements vers les activités « vertes ».

Une activité est classée comme durable si elle correspond à au moins l’un des six objectifs suivants :

• atténuation du changement climatique ;
• adaptation au changement climatique ;
• utilisation durable et protection des ressources aquatiques et marines ;
• transition vers une économie circulaire ;
• contrôle de la pollution ;
• protection et restauration de la biodiversité et des écosystèmes.

Initialement instaurée en 2020, une nouvelle classification a été proposée par la Commission européenne le 31 décembre 2021. Celle-ci intègre les énergies du gaz et du nucléaire, qui ont « un rôle à jouer pour faciliter le passage aux énergies renouvelables » et à la neutralité climatique

Source : Vie publique 
La teinture est un procédé d’ennoblissement qui consiste à colorer une matière textile via l’absorption, la diffusion puis la migration du colorant au sein des fibres. Elle peut s’effectuer en discontinu (sur les fibres, les fils et les étoffes) ou bien en continu (sur les étoffes seulement). En plus du colorant, de nombreux auxiliaires de teintures (fixateurs, dispersants, sels…) sont employés pour optimiser les procédés.

Source : Refashion
Organisation internationale à but non-lucratif qui vise à accélérer les connaissances et l’utilisation de fibres et matériaux plus responsables dans l’industrie textile. Elle développe et gère une série de normes qui permettent de vérifier le caractère durable et éthique des produits textiles, de la matière première jusqu’au produit fini (Responsible Wool Standard, Global Recycled Standard, Organic Content Standard…).

Source : Textile Exchange
Initié par la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU) et conçu par plus de 250 experts, chercheurs et spécialistes du secteur de l'habillement et de la chaussure, le Sustainability Pledge vise à développer la traçabilité des produits tout au long de la chaîne d'approvisionnement. Il regroupe un ensemble de recommandations, lignes directrices et normes qui permettent aux acteurs du secteur d'authentifier leurs allégations en matière de durabilité.

Source : The Sustainability Pledge
Association à but non-lucratif qui supporte le développement de projet responsable dans l’industrie textile. The Sustainable Angle organise depuis 2010 le Future Fabric Expo, l’un des plus grands événements dédiés à l’innovation et aux matériaux responsables pour l’industrie de la mode.

Source : The Sustainable Angle
Ensemble des textiles d’habillement (vêtements en textile synthétique et / ou naturel, hors uniforme professionnel), linge de maison (hors tissu d’ameublement) et chaussures à destination des ménages. Depuis 2009 et selon le principe de la responsabilité élargie des producteurs (REP), la filière des TCL s'est structurée sous l'égide de l'éco-organisme Refashion (anciennement Eco TLC).

Source : Paris Good Fashion
La traçabilité correspond à la capacité d’identifier et de retracer l’historique, la distribution, la localisation et l’utilisation de produits, de composants et de matières premières (Nations Unies).

Face à la complexité de la chaîne de valeur de l’industrie textile, la traçabilité est un enjeu de taille qui permet d’assurer :

• l’origine des matières et du produit (contrefaçon) ;
• la fiabilité des allégations de contribution au développement durable dans les domaines des droits humains, du travail (y compris la santé et la sécurité), de l’environnement ;
• la lutte contre la corruption ;
• la fin de vie des produits.

La traçabilité permet de rétablir le lien de confiance entre les différentes parties prenantes.

Les systèmes de traçabilité sont un moyen efficace de contrôler la durabilité des produits tout au long de la chaîne de valeur, et d’en rendre compte. La traçabilité peut être assurée à des niveaux divers (fibres, produits, conformité sociale…) par différentes méthodes (QR Code, RFID, ADN, signature isotopique…) assurée par des plateformes ou technologies numériques telles que la blockchain.

Sources : 
Commission Économique pour l'Europe
Nations Unies - A Guide to Traceability A Practical Approach to Advance Sustainability in Global Supply Chains
La transparence constitue la publication d’informations compréhensives, crédibles et comparatives relatives à la chaîne de valeur d’une entreprise.

Cette transparence représente un gage de contrôle et de connaissance de la chaîne de valeur d’un produit qui permet d’assurer le respect des droits humains, des conditions de travail et de l’environnement. En ce sens, la transparence répond à la demande croissante d’informations des consommateurs, ONG et investisseurs.

La traçabilité est un outil qui permet de soutenir la transparence. Ensemble, elles facilitent l’identification, le signalement et la réparation de risques environnementaux et sociaux. Leur développement constitue la base de l’industrie de la mode plus durable et éthique.

En France, la loi relative au devoir de vigilance exige la mise en place d'un plan de vigilance afin de mesurer et de maîtriser les risques sociaux et environnementaux dans les chaînes de valeur des multinationales françaises.

Sources : 
Ellen MacArthur Foundation (2020) Vision of a circular economy for fashion
The Transparency Pledge - Follow the Thread
Commission européenne (2017) A Background Analysis on Transparency and Traceability in the Garment Value Chain
Opération de séparation des TLC usagés collectés séparément, en vue de leur traitement final par valorisation ou élimination

Source : Refashion